augmentin vente nexium prix amoxicillin 500 mg sildenafil prix vente en ligne de baclofene commander amoxicilline zantac vente acheter orlistat en ligne acheter venlafaxine en ligne buspar sans ordonnance pentasa mg pas cher ketoconazole ditropan sans ordonnance acheter aciclovir en ligne tadalafil sans ordonnance viagra remboursé par la sécu viagra avec ou sans ordonnance viagrafrance avis pharmacie en france vente du viagra viagra fabrique en inde commander viagra livraison express achat levitra en suisse viagra generique acheter viagra pour femme generique cialis 10mg viagra en pharmacie levitra prix pharmacie france acheter cialis en angleterre exp clinic viagra cialis pas cher

Débat de France 3 : Franck PROUST (UMP – Nîmes) se dégonfle !

Communiqué de Presse de Julien SANCHEZ, conseiller régional, candidat à l’élection cantonale de Nîmes V :
 
Sollicité il y a près d’une semaine par France 3 Languedoc-Roussillon pour débattre avec Michèle EL BAZ (candidate PS), Vincent BOUGET (candidat Front de Gauche) et moi-même Julien SANCHEZ (candidat Front National) de l’avenir du canton de Nîmes V et du département du Gard samedi sur l’antenne régionale de France 3, j’apprends aujourd’hui que le conseiller général sortant de Nîmes V Franck PROUST (UMP) a refusé le débat. Il sera remplacé au pied levé par un UMP Alésien (France 3 étant, bien sûr, tenue à une équité de temps de parole).
 
Quelle honte !
 
Dès la semaine dernière, le Front National, lors d’une conférence de Presse et par la distribution d’un tract, attirait l’attention des Nîmois sur le taux de présence de l’élu sortant (seulement 53% de présence aux séances du Conseil Général en 6 ans et demi, mais indemnité de plus de 2300 euros nets mensuels touchée à 100%). Chiffres qu’il n’a d’ailleurs pas contestés car ils sont incontestables.
 
On le sait maintenant : Etre absent ou se faire porter pâle est bien la marque de fabrique de Franck PROUST, même lorsqu’il s’agit de débattre démocratiquement avec ses adversaires sur une chaîne du service public où il aurait pu défendre son bilan (qui relève plutôt du dépôt de bilan).
 
En refusant ce débat, Franck PROUST démontre son mépris total des électeurs, sa lâcheté et se disqualifie de lui même de la compétition.
De quoi donc a-t-il peur en débattant avec le Front National ?
 
Avec ou sans lui, je me chargerai de toute façon de rappeler samedi le bilan de ce cancre et de son parti que les électeurs doivent éliminer à Nîmes et dans le Gard dès le premier tour !
Les électeurs méritent mieux : Avec les représentants de Marine LE PEN, il est temps d’essayer le sérieux du Front National !

Laisser un commentaire

*